07/10/2010

A pleurer !

C'est vraiment à pleurer !
Depuis le changement de plateforme, le compteur de ce blog paraît bloqué... J'enregistrais jusque-là des dizaines de visites par jour et m'enorgueillissais de voir régulièrement grimper ce fameux compteur - je me faisais d'ailleurs une joie et une fierté de célébrer le passage à des milliers supérieurs.
Maintenant, il grimpe péniblement de quelques dizaines de visites par mois et je crains qu'il n'atteigne jamais le chiffre tant convoité de 100.000.

C'est triste - surtout pour moi, évidemment - car je m'y plaisais bien sur ce blog et j'aimais vos visites et vos commentaires. J'avais le sentiment de partager avec des dizaines d'inconnus ou d'amis la passion qui reste toujours la mienne.
Heureusement, le compteur du site, lui, continue à grimper doucement mais sûrement.

Tant pis, vous me manquez amis bloggueurs...

Véro et les Sibis

27/07/2008

Trucs et astuces n°3

Chat de race ou chat de maison ?

C'est sans doute la première question à se poser lorsque l'on veut "adopter" un félin domestique. 
Nous allons donc essayer de dégager les avantages et les inconvénients de cette alternative.

Les origines et la santé :
Il est excessivement rare que l'on connaisse les ascendants des chats de maison. En effet, si la mère est connue, le père (ou les pères) l'est (le sont) beaucoup plus rarement.
Par contre, si vous optez pour un chat de race, vous aurez un pedigree qui vous indiquera les origines de votre chat sur au moins 4 générations.

Les chats de maison, étant souvent des chats qui vivent en toute liberté, sont beaucoup plus exposés aux maladies endémiques (FIV, FLV, PIF, etc.) et même si la mère des chatons est vaccinée, rien ne vous garantit que le père, lui, l'était. Ils sont donc beaucoup plus souvent porteurs (même sains) de toutes sortes de maladies (qui peuvent se déclarer un jour ou l'autre, à l'occasion d'un stress ou d'un traumatisme).
Les chats de race, eux, sont vaccinés. Leurs parents, leurs grands-parents, leurs arrière-grands-parents, etc. l'étaient également. Certains éleveurs font régulièrement tester leurs reproducteurs pour être sûrs qu'il n'y a aucun risque. De plus, les chats de race sortent rarement (pour ne pas dire jamais) en toute liberté. Leur espérance de vie est potentiellement plus élevée que celle de leurs cousins, les chats de maison.

Le comportement et la sociabilisation :
Les chatons de maison "poussent" souvent tout seuls, avec la seule compagnie de leur mère et de leurs frères et soeurs. Ils sont donc, souvent, plus "sauvages" et moins bien sociabilisés.
Les chats de race, eux, "poussent" sous haute surveillance et les éleveurs ont à coeur de les sociabiliser parfaitement avant de les céder à leurs futurs propriétaires. Ils sont donc souvent plus câlins, plus familiers. De plus, ils sont beaucoup moins épris de liberté que leurs cousins.

Le prix :
Là, évidemment, il n'y a pas photo ! 
Les chats de maison ne coûtent rien ou presque (du moins au moment de l'acquisition). Il suffit bien souvent de les faire vacciner et puis c'est tout.
Le prix des chats de race varie de 300 à 1500 euros (ce sont des moyennes, il y a peut-être des races moins chères et d'autres plus chères - c'est aussi une question de "mode", de rareté, etc.). 
Bigre ! ce n'est pas rien, évidemment ! 
Mais ne croyez surtout pas que pour l'éleveur se soit du bénéfice pur... 
D'abord, il lui a fallu acheter au moins une femelle reproductrice (voir prix ci-dessus), la faire participer à des expositions (pour voir si elle correspond bien aux critères de la race et est "digne" de procréer - il faut compter entre 20 et 25 euros de participation + le déplacement, les frais sur place, etc.). 
Ensuite, il a dû acheter un mâle (même prix) ou faire saillir sa femelle chez un autre éleveur (250 à 300 euros). 
Ajoutez à cela les visites du véto (au moins une durant la gestation, une à la naissance des chatons), les vermifuges, les vaccins, la nourriture (de marque, si l'on veut de beaux chats, bien solides) et vous comprendrez facilement que, lorsqu'on choisit d'élever une race de chat, c'est beaucoup plus par passion pour cette race que par goût du lucre et du profit !

De toute façon, quelle que soit votre décision finale, votre chat sera, à vos yeux, le plus beau du monde, le plus câlin, le plus "mimi", etc.